retour Retour

3 - Evocation de l'agression dont a été victime Mme HERMANGE, ancienne adjointe au Maire de Paris


M. LE MAIRE DE PARIS. - Avant de passer � un autre sujet, je voudrais vous dire que j'ai �t� particuli�rement choqu� que des bagarres qui ont eu lieu sur un march�, ce week-end, aient d�g�n�r�. Des militants d'extr�me droite sont venus perturber ce march� et, dans les �chauffour�es, une de nos anciennes coll�gues, Marie-Th�r�se HERMANGE, a �t� brutalis�e, bless�e. Je lui ai imm�diatement manifest� ma sympathie et mon soutien et je souhaite pouvoir lui dire, au nom de tous, que, bien s�r, nous d�fendons nos id�es qui ne sont pas les m�mes, mais qu'il n'est pas pensable que des militants qui d�fendent leur conviction, soient brutalis�s.
Par cons�quent, apr�s l'avoir fait moi-m�me pendant le week-end, je voulais, en votre nom � tous, lui exprimer nos v?ux de prompt r�tablissement - je pense qu'elle va bien - et aussi notre volont� que dans cette ville chacun puisse distribuer ses tracts et exprimer ses convictions sans �tre bouscul�.
Je tenais � vous le dire au nom de ma conception de la d�mocratie.

Juin 2004
Débat
Conseil municipal
retour Retour