retour Retour

4 - 1996, P. 1493 - Subvention à l'association " Mouvement A.T.D. Quart Monde ", 33, rue Bergère (9e).



M. LE MAIRE DE PARIS. - La parole est � Mme BILLARD sur le projet de d�lib�ration r�f�renc� P. 1493 accordant une subvention � l'association " Mouvement A.T.D. Quart Monde ".
Mme Martine BILLARD. - Monsieur le Maire, mon intervention sera br�ve.
C'est pour m'�tonner de la faiblesse de la subvention � cette association.
Je sais bien que cette association est particuli�rement honn�te, puisqu'elle a demand� 15.000 F et on lui attribue effectivement 15.000 F, mais " Mouvement A.T.D. Quart Monde " est quand m�me connue et reconnue par tout le monde comme une association qui, depuis cinquante ans, se bat pour la r�insertion des personnes qui tombent dans l'exclusion. Comme on parle beaucoup de la fracture sociale depuis un certain temps, cette association, qui m�ne justement une lutte reconnue par tous sur cette question, devrait �tre un peu plus soutenue par la Ville, d'autant plus qu'on nous proposait des subventions qui, visiblement, ont �t� retir�es de l'ordre du jour d'aujourd'hui, mais quand je fais le parall�le avec la subvention qui �tait propos�e de 200.000 F pour une enqu�te d'opinion aupr�s des �lus et que je vois 15.000 F pour lutter contre l'exclusion, il y a quand m�me des questions qu'on peut se poser...
Donc, Monsieur le Maire, est-ce que la Ville de Paris pourrait envisager avec cette association la possibilit� de financer des projets � un niveau un peu plus �lev� que 15.000 F ?
Merci, Monsieur le Maire.
M. LE MAIRE DE PARIS. - Monsieur BURRIEZ, vous avez la parole.
M. Jean-Pierre BURRIEZ, adjoint, au nom de la 4e Commission. - Monsieur le Maire, je serai tr�s bref.
Ce que Mme BILLARD dit est exact et, justement, l'int�r�t de notre Municipalit� pour cette association est grand puisque, ce qui est un peu exceptionnel, le montant de la subvention demand�e par cette association �tait de 15.000 F et nous lui accordons 15.000 F.
Donc, je propose le maintien de cette subvention.
M. LE MAIRE DE PARIS. - Je mets aux voix, � main lev�e, le projet de d�lib�ration P. 1493.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de d�lib�ration est adopt� � la majorit�, M. REVEAU s'�tant abstenu. (1996, P. 1493).

Octobre 1996
Débat
Conseil municipal
retour Retour