retour Retour

24- 1997, DLTI 69 - Autorisation à M. le Maire de Paris de souscrire un avenant n° 2 au marché signé avec la société " SOPRA " pour le développement sur une base progiciel et la mise en oeuvre d'une application de gestion budgétaire et comptable conforme aux réglementations applicables à la Ville de Paris et au Département de Paris.



M. Michel BULT�, adjoint, pr�sident. - Nous allons examiner maintenant, mes chers coll�gues, si vous le voulez bien, le projet de d�lib�ration DLTI 69 donnant autorisation � M. le Maire de Paris de souscrire un avenant n� 2 au march� sign� avec la soci�t� " SOPRA " pour le d�veloppement sur une base progiciel et la mise en oeuvre d'une application de gestion budg�taire.
Je donne la parole � M. MORELL.
M. Alain MORELL. - Merci, Monsieur le Maire.
Monsieur le Maire, mes chers coll�gues, nous approuvons ce projet de d�lib�ration qui autorise un avenant pour un march� avec la soci�t� " SOPRA " en mati�re d'informatique pour la gestion comptable et financi�re de la Ville.
N�anmoins, le caract�re sibyllin de la note de pr�sentation, d�taill�e sur la description technique, mais tr�s floue sur l'utilisation finale et l'utilit� de ces moyens, et ainsi que le vague des r�ponses qui ont �t� faites en commission, nous m�nent � vous demander s'il ne s'agit pas d'un nouveau d�lai et qui risque d'�tre accru dans la mise en oeuvre de la comptabilit� M 14, cette obligation l�gale vis-�-vis de laquelle la Ville de Paris a d�j� pris un retard important ?
Pouvez-vous nous dire exactement ce qu'il va en �tre ?
Je vous remercie.
(Applaudissements sur les bancs du groupe socialiste).
M. Michel BULT�, adjoint, pr�sident. - Merci, Monsieur MORELL.
Je donne la parole � M. AURELLI pour vous r�pondre.
M. Paul AURELLI, adjoint, au nom de la 2e Commission. - Monsieur MORELL, chers coll�gues, le march� 86-05-039 souscrit avec la soci�t� " SOPRA " est relatif � la mise en oeuvre d'une application informatique de gestion budg�taire et comptable.
Cette application doit �tre conforme aux r�glementations applicables � la Ville de Paris.
Pour des raisons de co�t et de d�lai, cette application s'appuie sur un progiciel d�velopp� par cette soci�t�.
L'avenant concern� n'a pas de cons�quence financi�re et ne remet pas en cause l'objectif qu'a la Ville d'utiliser � partir du 1er janvier 1998 la nomenclature M 14, conform�ment aux indications donn�es au Conseil de Paris du 26 mars 1997.
Cet avenant se limite en effet � r�organiser le calendrier initial du projet pour tenir compte des difficult�s rencontr�es dans la prise en compte des sp�cificit�s parisiennes en accordant la priorit� aux op�rations dont la r�alisation est indispensable au respect de l'�ch�ance du 1er janvier 1998.
Voil�, Monsieur le Maire, ce que je voulais dire.
M. Michel BULT�, adjoint, pr�sident. - Merci, Monsieur AURELLI.
Je mets donc aux voix, � main lev�e, le projet de d�lib�ration DLTI 69.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de d�lib�ration est adopt� � la majorit�, M. REVEAU s'�tant abstenu. (1997, DLTI 69).
Merci, mes chers coll�gues.

Octobre 1997
Débat
Conseil municipal
retour Retour