retour Retour

76- QOC 96-492 Question de Mme Martine DURLACH, MM. Michel TUROMAN, Michel VION et des membres du groupe communiste à M. le Maire de Paris à propos du déménagement du musée de la Marine (16e).



Libell� de la question :
"Suite � l'annonce faite par M. le Pr�sident de la R�publique du projet de cr�ation d'un mus�e des Arts premiers, le Mus�e de la Marine, install� au Palais de Chaillot, est promis � un d�m�nagement qui suscite bien des commentaires.
La d�localisation de l'�tablissement provoque aussi beaucoup d'inqui�tude parmi les personnels, vacataires ou contractuels, dont la situation est pr�caire. Ceux-ci s'opposent, avec leurs organisations syndicales, C.G.T. ou C.F.D.T., � toute d�localisation se faisant sans concertation et sans projet coh�rent.
Mme Martine DURLACH, MM. Michel TUROMAN, Michel VION et les membres du groupe communiste demandent � M. le Maire de Paris d'intervenir aupr�s de l'Etat pour que le Mus�e de la Marine ne quitte pas Paris et qu'il soit l'objet d'une r�novation assurant son avenir et celui des personnels y travaillant actuellement."
R�ponse (Mme H�l�ne MAC� de L�PINAY, adjoint) :
"Je rappelle, en premier lieu, que le mus�e de la Marine est un �tablissement public national sous tutelle du Minist�re de la D�fense.
La question de sa d�localisation a �t� pos�e � la suite du rapport pr�sent� par M. FRIEDMANN pr�conisant la cr�ation d'un mus�e national des arts premiers qui serait install� au Palais de Chaillot.
Une mission, pr�sid�e par M. DENIAU, a �t� mise en place pour rechercher un nouveau site d'accueil pour le mus�e de la Marine.
La Ville de Paris a propos� � la mission pr�sid�e par M. DENIAU plusieurs sites pour que le mus�e demeure install� � Paris.
En effet, la Ville estime que de nombreuses raisons justifient le maintien de ce mus�e national dans la Capitale.
Sa fr�quentation importante (250.000 visiteurs chaque ann�e) et sa valeur p�dagogique, la richesse de ses collections qui en font un des plus beaux mus�es maritimes du monde et le choix d'un site qui rassemble les flottes du Ponant et du Levant, d�signent naturellement Paris pour l'accueil de cette prestigieuse institution qui contribue � son rayonnement.
Aussi, tout est mis en oeuvre par la Ville pour que soient propos�s des sites parisiens r�pondant aux caract�ristiques exig�es pour le mus�e.
Plusieurs sites font actuellement l'objet d'un examen, notamment en bordure de canaux ou de la Seine. Certains sont la propri�t� ou affect�s � l'Etat, d'autres appartiennent � la Ville. Pour tous, la Ville a fourni � la mission pr�sid�e par M. DENIAU les informations lui permettant d'appr�cier leurs contraintes et leurs avantages.
Sans pr�juger de la d�cision finale qui appartient � l'Etat, on peut raisonnablement esp�rer que l'un des sites ainsi propos�s pourra �tre retenu."

Novembre 1996
Débat
Conseil municipal
retour Retour